Trump Touché mais pas coulé

by Véronique Queffélec on octobre 4, 2016

trump-touche-mais-pas-coule

Hier soir, à New-York, dans la course à la Maison Blanche, Hilary Clinton et Donald Trump, ont débattu devant plus de 100 millions d’Américains sur la chaîne NBC.

Le verdict est sans équivoque :   Clinton avec 56,25% remporte le duel devant Trump 43,75%. Si une élection avait eu lieu à la fin du débat, Clinton serait le nouveau président des États-Unis d’Amérique.

Pour statuer aussi clairement, Filteris, partenaire d‘Euromédiations, a exploité une méthode et des modes de calculs parfaitement différents de ceux qu’utilisent habituellement les sondeurs. Pas d’échantillons censés représenter la population, pas de questions posées, pas de non répondants, pas de redressement des résultats en fonction des sondages passés.

L’homo-numericus s’exprime naturellement sur le Web et les réseaux sociaux. Pourquoi ne pas simplement l’écouter pour statuer ?

Nul besoin de lui demander son avis, de surcroît par téléphone, puisqu’il l’exprime sans gêne sur Facebook, Twitter (respectivement 30 millions et 6 millions de membres en France), les blogs et d’autres plateformes sociales. En fait, ce sont ces millions de données exprimées naturellement par tout le monde que nous récoltons  et analysons. Le poids numérique, les valeurs positives et négatives, l’attractivité des candidats etc. ont donc été scrutés à la loupe lors du débat d’hier soir.

Étonnant ?

Notre capacité analytique et prédictive ne date  pas d’hier. Il y a déjà près de 10 ans, en février 2007, Filteris captait François Bayrou à 18,5% alors que les sondeurs ne l’anticipaient qu’à 10%. Bayrou obtint finalement 18,57% des votes  (ces analyses sont publiées dans le numéro Hors-série N°13  Avril-Mai de l’Express). En 2007 et 2012 (présidentielles françaises), les analyses du Web et des réseaux sociaux ont toujours mis dans le mille avec peu d’écart par rapports aux résultats des scrutins.

Filteris et Euromédiations, partageront donc leurs analyses électorales pour les débats Trump-Clinton des 4 et 9 octobre prochains ainsi que pour l’élection du 8 novembre. Prochainement , notre moteur High Tech de réputation permettra aux internautes de suivre, entre autres, les élections présidentielles françaises qui, elles aussi, font beaucoup de buzz sur le Web…. et pour lesquelles nos prédictions différent quelques peu de celles des sondeurs.