De l’importance de l’influence en ligne dans les affaires publiques

by Véronique Queffélec on mars 23, 2010

de-limportance-de-linfluence-en-ligne-dans-les-affaires-publiques

L’eMarketing ou marketing en ligne peut être défini comme la promotion de biens et services sur Internet. Mais dans quelle mesure les outils de l’eMarketing peuvent-ils contribuer à une stratégie d’influence ? Autrement dit, cet article tente d’éclairer l’impact de la gestion de la réputation en ligne dans le domaine des affaires publiques, au sein d’une démarche de lobbying.

Internet, ressource et vecteur principale d’information

De nos jours, Internet s’impose comme le première source d’information pour la génération des 18-35 ans. Média interactif et participatif, il remplace progressivement les médias traditionnels tels que la radio ou la télévision.

Dans un tel contexte, il devient capital de pour voir développer et contrôler son image sur Internet. Que l’on soit un grand groupe industriel exposé ou une personnalité politique locale, Internet s’avère bien être un outil promotionnel que l’on ne saurait ignorer.

L’importance de la gestion de la réputation en ligne dans une démarche d’affaires publiques

Le risque en effet est d’être absent du réseau des réseaux, voire pire encore, de voir se développer une visibilité négative sur Internet.

Un exemple frappant est sans aucun doute celui de Dow Chemical Company, dont le nom apparaît désormais associé à la tragédie de Bhopal en Inde, comme le démontre une requête sur Google Image.

L’intégration des outils eMarketing au service d’une campagne d’eLobbying

Le marketing en ligne se décline en trois catégories principales :

  • Le SEO (Search Engine Optimization) qui consiste dans l’optimisation technique de la visibilité d’un site web,
  • Le SEM (Search Engine Marketing) qui consiste également dans l’optimisation de la visibilité d’un site web au travers de campagne de publicité en ligne (e.g. Google AdWords)
  • Et finalement le SMO (Social Media Optimization) qui consiste dans l’optimisation de la visibilité d’un site web via l’usage des médias sociaux.

Ces trois outils peuvent parfaitement s’intégrer dans une stratégie d’eLobbying, de recherche d’influence via Internet. S’incrivant dans une logique similaire que le “lobbying marketing“, notion élaborée par Véronique Queffélec, consultante en affaires publiques à Paris, l’eLobbying permet notamment d’influencer l’opinion ainsi que l’agenda des médias. Par effet de cascades, cette gestion active de la réputation en ligne peut finalement influencer la sphère politique.

Le cas du Forum nucléaire belge

Pour exemple concret des utilisations des outils de l’eMarketing au service d’une campagne de lobbying, je vous invite à lire mon article sur le Forum nucléaire belge. Depuis plusieurs années déjà, ce groupe d’intérêt est l’initiateur d’une campagne d’affaires publiques, incluant notamment l’utilisation des médiaux sociaux, visant à influencer le débat sur le développement du nucléaire en Belgique et en Europe en leur faveur.

Grâce à l’optimisation de leur visibilité sur Internet et la gestion efficace de leur réputation en ligne, le Forum belge nucléaire à en effet réussi à créer l’illusion d’un consensus en faveur du nucléaire en générant un semblant de débat.

Dans tous les cas, il me indéniable que les formations en lobbying devrait désormais incorporer un module sur l’eMarketing. Je vous invite à appronfondir le sujet en lisant mon étude de cas sur le lobbying publié originellement sur mon blog.